Votre mode de consommation ne vous convient plus et vous souhaitez vous tourner vers un mode de vie plus écologique ? Vous êtes au bon endroit ! Dans ce premier article du blog Zero Waste Nantes, nous avons regroupé les astuces les plus simples à mettre en place au quotidien pour adopter un mode de vie plus responsable.


premiers-pas-vers-une-vie-zero-dechet
Bocaux : un bon moyen de se lancer vers le zéro déchet !

Qu’est-ce que le Zéro Déchet exactement ?


Adopté par de plus en plus de personnes ces dernières années, le zéro déchet est devenu un mode de vie qui s’oppose à la surconsommation actuelle. Il vise ainsi à réduire l’impact écologique qu’elle engendre.

Le zéro déchet, c’est une façon de consommer moins mais mieux, et de manière plus responsable. Ce mode de vie nous invite donc à revoir notre façon de vivre et nos habitudes de consommation de façon à réduire nos déchets.


Comment débuter dans le Zéro Déchet ?


Avant toute chose, nous vous invitons à procéder par étapes. Commencez par adopter une nouvelle habitude, puis une seconde, … et ainsi de suite ! N’hésitez pas à en parler autour de vous ou à proposer un challenge zéro déchet à vos amis / votre famille !

Nous vous proposons aussi de réfléchir sur votre mode de consommation actuel : Est-ce que je pense avoir un mode de consommation raisonnable ? Et responsable ? Quelles sont mes habitudes de consommation qui ont un impact négatif sur l’environnement ? Quelles sont les pièces de la maison que j’aimerais voir devenir zéro déchet dans un premier temps ?


Comment passer à l’action ?


Une fois ce premier bilan établi, nous vous invitons à mettre en place des gestes simples, mais efficaces, qui vous conduiront vers un mode de vie zéro déchet à plus long terme ! Voici donc 10 actions zéro déchet que nous vous proposons d’adopter pour vous lancer :

1. Collez un “Stop pub” sur votre boite aux lettres 

Chaque semaine, nous recevons de nombreuses publicités papier, bien souvent inutiles, que nous jetons souvent directement. L’objectif de ces publicités est de nous donner le sentiment que nous avons besoin de ce qu’elles nous présentent. Mais, bonne nouvelle, vous pouvez y échapper ! Votre commune peut vous fournir un autocollant indiquant que vous ne souhaitez plus recevoir de publicités (voici celui de Nantes). Vous pouvez également créer votre propre “stop-pub” comme indiqué sur notre page Action “Respect du stop pub”. 

2. Buvez l’eau du robinet

Bye-bye les bouteilles en plastique : utilisez une bouteille ou un pichet en verre pour vos repas et une gourde lors de vos déplacements. Si la qualité de notre eau du robinet n’est pas parfaite et varie selon les régions, celle contenue dans les bouteilles en plastique ne l’est pas non plus (trace de perturbateurs endocriniens ainsi que de résidus de plastique). Alors autant privilégier l’eau la moins chère (environ 40 fois moins) et la plus écologique ! Par ailleurs, vous pouvez aussi purifier votre eau du robinet grâce à des perles de céramiques EM ou du charbon végétal comme le binchotan.

3. Tournez-vous vers des contenants consignés

Le verre pèse lourd dans nos poubelles. C’est pourquoi vous pouvez encourager le système de consigne du verre lors de vos achats de produits locaux. Nettoyés dans les environs, puis réutilisés, ce système permet de faire de sacrées économies d’énergie ! C’est somme toute assez logique de réemployer un contenant qui peut resservir, non ?

Pour découvrir les producteurs proposant des produits consignés et trouver leurs points de vente, visitez le site de Bout’ à bout’ qui oeuvre au retour de la consigne.

4. Utilisez des contenants réutilisables

Les sacs à vrac et vos boites et bocaux sont une vraie alternative écologique aux sachets que les commerces nous proposent.
Lorsque vous allez faire vos courses, faites en sorte de refuser les sacs plastiques pour emporter vos achats (même biosourcés ou compostables). Ces sacs sont très pratiques ; légers et lavables, ils vous permettent de transporter tous types d’aliments.
Les petits commerçants et même maintenant certaines enseignes de grande surface acceptent généralement aussi vos contenants (bocaux, boîtes hérmétiques, …), donc n’hésitez pas à leur demander. Et si un autocollant « J’aime tes bocaux » est apposé à l’entrée de la boutique, alors c’est que le commerçant les accepte à coup sûr !

De la même manière, essayez de toujours avoir un totebag (sac en tissu) sur vous ! En plus d’être bien plus joli qu’un sac en plastique, il sera aussi plus solide et donc plus durable. C’est l’allié idéal de vos courses et de vos virées en ville.

5. Compostez vos déchets organiques

Nous vous invitons donc à mettre en place un composteur si vous disposez d’un jardin ou un lombricomposteur si vous êtes en appartement. D’ailleurs, la mairie de Nantes subventionne leur achat entre 30 et 40 euros.

Et si vous n’avez vraiment pas d’espace pour installer votre propre composteur, notez que des composteurs collectifs existent : trouvez celui qui se trouve le plus proche de chez vous sur le site Compostri.

6. Achetez des produits locaux et de saison

Les déchets ne sont pas toujours visibles. Consommer des produits qui viennent de loin est très énergivore (trajet, emballage,…) et produit ainsi un gaspillage de ressources naturelles. Favoriser des produits locaux et de saison cultivés dans le respect du sol est donc bien meilleur pour l’environnement. Par ailleurs, les fruits et les légumes de saison sont aussi plus intéressants d’un point de vue nutritif et gustatif.

Enfin, consommer des produits locaux, c’est aussi un bon moyen de soutenir les producteurs de votre région !

7. Retirez l’aluminium et le film alimentaire de votre cuisine

Remplacez le papier aluminium et le film par des bocaux, des boîtes hermétiques ou des Bees Wraps. 

Les Bees Wraps sont des tissus enduits de cire d’abeille ; ils sont réutilisables et vous permettent de conserver et de transporter vos aliments. Vous pouvez d’ailleurs les fabriquer vous-même avec des carrés de tissus, de la cire d’abeille et un fer à repasser !

Et il existe bien d’autres alternatives ! D’autres vous sont présentées dans cet article du blog Consommons sainement, animé par Aline Gubri.

8. Remplacez vos mouchoirs en papier et le sopalin par des tissus réutilisables

Côté mouchoirs, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre famille (nos parents et nos grand-parents en ont souvent dans leurs tiroirs). Pour ce qui est du sopalin, une vraie serviette de table ou une éponge réalisée à partir de vieux tissus (aussi appelés tawashis) – selon votre usage – le remplaceront avantageusement.

9. Empruntez plutôt que d’acheter du neuf

Il existe de nombreuses alternatives : des livres en bibliothèques, des outils dans des bricothèques, des jeux dans des ludothèques… Demandez également à vos amis, famille ou voisins si ils ne pourraient pas vous prêter l’objet pour lequel vous avez un besoin ponctuel. Ça ne coûte rien de demander et, pour le coup, ça peut même vous faire faire des économies !

10. Achetez d’occasion et faites durer vos achats

Enfin, lorsque vous avez un achat à réaliser, essayez de vous tourner vers le marché de l’occasion. Les dépôts Emmaüs ou Envie44 (à Nantes), les brocantes, les friperies, les sites ou et les applications dédiés à l’occasion (Le Bon Coin, Vinted, BackMarket, etc.), les ressourceries (Supporterre ou Stations Services à Nantes) sont autant de possibilités de réaliser de vraies économies, tout en agissant sur la préservation de nos ressources naturelles et de l’environnement !
C’est d’ailleurs l’idée du Défi Rien de Neuf lancé par Zero Waste France. Vous pouvez vous y inscrire si vous le souhaitez pour avoir pleins d’infos et voir vos économies de déchets réalisées !

Faites aussi en sorte de réparer vos objets cassés plutôt que de les remplacer par de nouveaux. Le modèle de production actuel fait qu’il est parfois plus coûteux de réparer votre objet plutôt que d’en acheter un nouveau (sic !). Mais si la réparation peut être compliquée (ou rendue compliquée par le fabriquant), il est tout de même possible de le faire vous-même en solo ou avec l’aide de professionnels, comme sur certains sites de pièces détachées. Et, si vous n’êtes pas bricoleurs, n’hésitez pas à faire appel au réseau des Repair Cafés où des bénévoles expérimentés le feront pour vous. Essayez donc ! Vous aurez la fierté d’avoir rendu la vie à un de vos objets et le plaisir d’éviter une nouvelle dépense.


Maintenant, c’est à vous !


Nous espérons que ces 10 premiers conseils vous permettront de faire vos premiers pas vers le zéro déchet. N’hésitez pas à revenir vers nous pour nous partager vos avancées ou nous poser vos questions ! À vous de jouer !

Par Lucile, Manon et Gautier

Comments (2)

Répondre à Manon Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code